PERSONNE ne me l’avait dit ! 

Financial advisor explaining something to his client

Imaginez qu’une simple décision prise il y a 20 ans aurait pu ajouter quelques dizaines de milliers de dollars à votre valeur nette mais que personne ne vous en ait jamais parlé. Au moment où vous en prenez connaissance, il est déjà trop tard. « Rappelez-vous », déclare Dave Hodgson, associé chez Mass & Company et conseiller de la Financière des avocats, « un plan financier n'est pas quelque chose que vous mettez en place et ignorez. Il est important de réviser et d’ajuster votre plan financier régulièrement  pour vous assurer de profiter de chacune des opportunités et d’éviter les pièges. L’argent que vous économisez est aussi important que l’argent que vous gagnez au fil du temps. »

« C’est votre rôle en tant que conseiller de vous tenir informé et de vous assurer que vous saisissez chaque opportunité », ajoute-il. 

Voici trois idées dont vous devriez discuter avec votre conseiller pour épargner. 

1. Ne laissez pas le gouvernement hériter de votre argent. 

La vérification des bénéficiaires de tous vos placements et de vos polices d’assurance peut révéler une véritable bombe à retardement. Par exemple, nommer une personne autre que votre époux ou épouse sur votre REER peut entrainer une facture fiscale plus importante pour votre succession. Cela signifie qu’une plus grosse partie de votre argent sera reversée au gouvernement alors qu’elle aurait pu être donnée à des être chers ou à des œuvres de charité. « C’est quelque chose sur laquelle aucun conseiller ne ferait l’impasse », ajoute Dave Hodgson. « Un rendez-vous de 20 minutes pour discuter de la nomination des bénéficiaires pourrait apporter des avantages considérables à long terme pour une famille. »

2. Qui doit détenir votre police d’assurance ?  

Cela fait un petit moment que vous n’avez pas jeter un œil à votre police d’assurance-vie ? Il est temps de prendre les choses en main et de demander à votre conseiller de la Financière des avocats de faire le point sur votre situation. Si vous avez une société professionnelle, il peut y avoir des avantages à ce que la société soit propriétaire de votre assurance et paie les primes. L’autre possibilité est de mettre la police sous votre nom et payer les primes directement. Les deux approches peuvent être avantageuses, selon votre situation. Qui détient votre police actuelle et est-ce adapté à votre situation? 

3. Les choses changent, êtes-vous à jour ? 

Les règles et les règlementations changent constamment. Une révision annuelle de votre plan financier vous permettra de vous assurer que vous profitez de toutes les opportunités, comme les augmentations des limites de cotisation, les incitatifs fiscaux ou changements de police. « Par exemple, les règles régissant le fractionnement du revenu ont récemment été changées par Revenu Canada », explique Dave Hodgson. « Au fur et à mesure de nos rendez-vous avec les clients, nous nous assurons qu’ils comprennent les changements et s’adaptent en conséquence. C’est notre mission de savoir ce qui est disponible et de savoir reconnaître le moment opportun pour apporter des modifications à un plan financier ». 

Trouver des solutions et protéger vos investissements. 

La révision complète de votre plan doit devenir votre priorité en 2019. Profitez des services de planifications fiscales et financières que vous offre la Financière des avocats. 

 

Trouver un conseiller